PROPAGANDE

HORECA : la pénurie de personnel est-elle bien réelle ?

Posté par 29816 le 18/08/2022 pour le secteur DMZ
🌍 Article public ⸱ Validé par n°12332 ⸱ 719 lecteurs

Depuis plusieurs mois, la presse parle d’une pénurie de candidats dans les hôtels, restaurants et cafés. À un point tel qu’en France, certains restos ont fait appel à des retraités pour suivre le service. Ainsi, plus de 30.000 postes restent inoccupés.

Afficher la suite de l'article
25 commentaires
()
J’ai 2 collègues qui étaient anciennement dans l’horeca, je vais répondre en reprenant leurs paroles sur le pourquoi ils ont arrêter (car je n’ai jamais travailler dans l’horeca) et les 2 tiennent à peu prêt le même discours alors qu’un était serveur dans un restaurant 3 étoiles (à Namur mais je ne connais pas le nom) et l’autre dans un café-restaurant sur Liège :

- on trouve autant de clients sympa que de vrai emmerdeurs, les pourboires sont souvent inexistant, on se fait prendre comme de la merde par les clients car "on n’est que serveur". Les horaires impossible, et les heures sup à tout nettoyer car les gens ne savent pas rester propre (pour celui de liège ça principalement, celui de Namur ils avaient 2 personnes qui faisaient le nettoyage de nuit après la fermeture).
- faire la plonge toute la journée et soirée, c’est fatigant.
- impossible de prévoir une soirée avec ses amis ou sa famille car il y a toujours le risque d’être appeler par son patron car un autre serveur est malade, n’est pas venu sans motif ou a juste démissionner...


J’avoue que quand on me raconte ça... Je n’ai pas envi de travailler dans l’horeca.
()
Je connais des anciens employés de l’Horeca. Ils ont changé de travail et ne veulent plus y retourner.
()
Je n’ai jamais aimé les cv! Par contre j’étais gonflé à bloc parce que je savais que c’était sur le terrain que je ferais mes preuves ! Problème, je sais pas non plus me vendre je n’ai donc jamais aussi aimé les entretiens ! Cela dit à l’un d’entre-eux il s’est passé une chose étrange je me foutais totalement d’être pris ou pas pris et j’ai eu le poste! Seulement il y’a un troisième truc que je n’aime pas : je n’aime pas avoir de patron ! :)) Je n’ai pas de problème avec la hiérarchie j’en ai un avec la malveillance!

Bon courage YODA !

…Le covid a donné un sacré coup de pied dans la fourmilière. Il y’a du mauvais mais aussi du bon seulement c’est un peu plus long à se mettre en place…
()
Pareil que Gold. J’ai des connaissances qui bossaient dans l’Horeca et qui ont changé de secteur professionnel et qui n’y retourneront jamais.
()
J’étais sur Bruxelles hier dans un quartier où il y a énornément de restaurants, les térasses étaient noires de monde en soirée. Fermé, je n’en ai pas vu un seul. Ils doivent bien avoir du personnel pour servir autant de monde... Ou ils exploitent encore plus ceux qui restent !
()
Les employés sont pressés comme des citrons, mal payés
Et vu le salaire proposé, ils n’ont que des gens non qualifiés.

Hier, le type tremblait en nous servant, ma gosse de 6 ans a plus d’assurance, et ca n’a pas manqué... il m’a renversé le demi litre de bière sur le T-Shirt. J’ai failli l’engueuler comme on engueule un gosse... puis j’ai rien dit, mais ca devait se lire dans mes yeux.

Après j’ai consommé gratuit
()
Pour GulliveR: pour l’instant il y a encore des étudiants courageux. On en reparle en septembre :)

()
Merci pour ce témoignage ! Mais alors c’est quoi leur but ? Faire passer tous les chômeurs pour des fainéants ?

Bon courage en tout cas.
()
J’ai vu un reportage sur les conditions de travail dans l’hôtellerie (Paris principalement), ca ne fait rêver personne, SMIC Ou limite en dessous, aucune pose (témoignage de personne qui ne mange absolument pas pendant plus de 12h voir 16h... pour bosser dans un restaurant, faut le faire!), aucun respect pour le personnel (surtout dans de très grands restaurant, coup et blessure volontaire, incitation à l’accident, climat stressant et délétère), machisme, racisme, sexisme... Et j’en passe. Ca a de quoi en refroidir plus d’un!
()
Est ce que les conditions de travail/pénibilité dans les milieux en pénurie de main d’oeuvre on foncièrement changé à ce point ? Je me pose la question.

J’ai discuté avec un viticulteur qui a préféré investir dans une machine pour les vendanges que d’employer de la MO comme "avant" car les exigences des jeunes saisonniers sur les conditions de travail devenaient juste impossible à suivre. Je n’ai pas su trop quoi répondre. Ça m’interroge.
()
Citoyen n°53375 : j’ignore pourquoi on ne prend pas le temps de répondre. Un simple texte suffit mais il semble que ce soit trop difficile. C’est clair qu’il y a des torts des deux côtés !
()
De ce que je me souviens d’une discussion avec un ex employé de chez LUNCH GARDEN en 2021, c’est l’augmentation de la charge de travail sans adaptation salariale qui posait problème.
()
Je n’ai jamais travaillé dans l’horeca mais dans les chevaux, le même problème apparaît. Les patrons ne trouvent plus personnes de qualifié et se plaignent des personnes qui postulent.

De mon côté, j’ai plusieurs années d’expérience, je demande un salaire autre que le smic et surtout, du 5j/7 !! De mon expérience, dès que tu dis que tu veux 2 jours de repos sur ta semaine, les employeurs ne sont plus d’accord.

Du coup, comme beaucoup de personnes, j’ai changé de métier et les patrons n’ont qu’à aller se brosser et payer leur personnel correctement. En attendant, tant pis s’ils souffrent de la pénurie.

Alors je suppose que dans l’horeca, les conditions sont un peu pareil…
()
Je ne bosse pas dans l’horeca mais dans un secteur qui semble vivre le même phénomène et, oui, c’est bien réel. Entre les personnes qui ont goûté au chômage et aux petits boulots en black, celles qui se sont dirigé vers un secteur plus sûr et une fâcheuse tendance des jeunes qui sortent des études à ne pas vouloir bosser pour pouvoir voyager (avec quel argent ?) pendant quelques années voire à chercher à devenir "influenceurs" et autres "content creators"... On se retrouve avec parfois le fond du panier qui ne correspond pas du tout à ce qu’on cherche mais qu’on garde néanmoins (Voldemort) parce qu’on a pas les moyens de faire la fine bouche et qu’on a avant tout besoin de bras. C’est un triste constat
()
C’est, il me semble, une tendance assez générale.
J’ai la sensation que les employés ont (enfin) compris qu’ils ont aussi leurs conditions à poser.

Il me semble qu’il est fini le temps où une offre d’emploi est vue comme une telle chance qu’on te donne que tu es prêt à tout pour qu’un employeur daigne t’accorder l’honneur d’être embauché.

Les employeurs, en vérité, sont tout autant dans l’attente qu’un employé daigne lui offrir ses compétences.

Alors forcément, ceux qui ne comprennent pas, et ne prennent pas ce tournant en faisant en sorte d’attirer et conserver les employés se retrouvent un peu dans la panade.

Cela peut dépendre des régions, dans certains coins la demande est tellement forte que l’offre se fait plaisir, avec du "T’es pas content ? Tu peux partir, y’en a 15 qui veulent ta place".
()
Je pense que cela ne concerne pas uniquement l’horeca. Je bosse dans la vente et j’ai le même ressenti.
()
J’ai bossé dans l’Horeca pendant 17 ans, avec des coupures mais, dans l’ensemble, en extra ou en tant qu’employée, c’est un secteur que je n’ai jamais vraiment quitté.

Pourquoi autant de temps malgré les mauvais côtés? Parce que je suis (enfin, j’étais) passionnée.
Alors oui, c’est certain, c’est précaire comme job. Des heures de fou pour pas grand-chose, les pourboires sont effectivement devenus inexistants (ou presque) et on bosse quand les autres s’amusent. Mais ça me désole de ne lire toujours que du négatif et des préjugés sur ce métier.

C’est un métier qu’il est vraiment difficile de faire lorsqu’on est pas passionné. Y a les clients désagréables, les heures éreintantes, c’est fatiguant, voire épuisant physiquement et mentalement. Mais c’est aussi, quand on est avec une bonne équipe, une source d’amusement et de solidarité qu’on ne trouve pas partout. C’est un monde à part qui convient.. ou pas.

Les patrons d’Horeca répondent rarement aux CV. En général, le mieux, c’est de se présenter, voire d’y aller au culot. Triste... ou pas! Perso, cv, entretiens, ça m’angoisse. Alors débarquer en disant "je cherche du taf, vous en avez pour moi?", ça me convient.

Quant à la prétendue pénurie de personnel, elle est réelle. Non pas par manque de personnes qui se présentent mais bien par manque de personnes motivées. Des gens qui viennent en pensant que c’est un métier facile (Oui oui, si vous saviez tout ce que j’ai déjà entendu comme remarques allant dans ce sens)et qui foutent toute une équipe dans la merde parce qu’ils font n’importe quoi, arrivent en retard, voire ne viennent pas, ou glandent et tournent en rond quand c’est le rush... ça arrive plus souvent qu’on ne le croit.

Pour le côté précaire, c’est sur que ce n’est pas LE job avec lequel tu vas pouvoir mettre plein de sous de côté (sauf en tapant des heures). Y’ a du black et peu de sécurité, c’est un choix qui n’est pas facile. Mais là aussi, il faut peut-être prendre en considération la structure économique et politique de notre pays. J’ai vécu en Suisse, j’y ai bossé dans l’Horeca et tout était bien réglementé... parce qu’on leur permettait de le faire.

L’Horeca, ça a du bon, très bon et du mauvais, très mauvais. Je ne cherche pas à en faire l’apologie, je fais moi-même autre chose maintenant, mais ça me gonfle de lire, encore et encore, tout ce que ça regorge de mauvais.
()
Ce qui me hérisse le poil sur le sujet, c’est principalement que les gens de l’horeca gagnent de l’argent... parce que c’est une économie de marché: concurrence, offre, demande tout ca tout ca.
Ils pleurent sur les "charges" sociales (en oubliant à priori que cela permet d’avoir des salariés en bonne santé...), refusant toute socialisation, faut croire qu’ils veulent que tout soit soumis au marché, même la santé...

Et les mêmes pleurent qu’ils ne trouvent pas de salariés à embauchés... Bah oui, les gars, le marché de l’emploi, c’est l’offre, la demande tout ca tout ca.

Faudrait pas en vouloir que quand ca vous arrange hein.

Comme Biden l’a si bien dit: si vous trouvez pas de personnel à embaucher, faut rendre votre offre plus attirante: meilleure salaire, meilleures conditions de travail, horaires...

C’est ca, l’offre et la demande !

Et accessoirement, faut augmenter sérieusement le salaire hein. Parce que tout augmente sauf les salaires et les aides sociales...
()
Je suis dans la restauration avant de trouver mon poste actuel j’ai entendu nombre de fois on est désolé vous êtes sûr qualifié incroyable mais vrai.
()
En tant que serveur de brasserie depuis 22 ans, je n’ai aucune difficulté à trouver un emploi, j’ai même le luxe de pouvoir choisir où travailler. Ce n’est pas les candidats en soi qui manque, c’est plutôt le personnel qualifié (je parle de la salle, pour la cuisine c’est autre chose). Malheureusement nous n’avons pas le temps de former les jeunes qui voudrait se lancer dans le métier sans diplôme, on les oriente plutôt vers les chaînes type Hippopotamus, qui embauchent des runners pour les former aux métiers de la salle.
Je pense aussi qu’il y a une certaine méfiance des patrons à embaucher des débutants qu’ils ne sont pas sûr de pouvoir conserver dans leurs effectifs, et que, par défaut, ils ne préfèrent pas les embaucher...
Bref, c’est un problème beaucoup plus complexe qu’une simple pénurie de personnel, à mon humble avis
()
C’est vrai le personnel qualifié. C’est vrai partout, d’ailleurs. Les entreprises n’embauchent plus les profils juniors ou apprentis. En France, les apprentis sont embauchés, mais en gros... c’est l’état qui paie le salaire de l’apprenti...

HA HA HA

En vrai, il y a quelques problèmes structurels:
- les salaires sont trop bas, au smic, pour beaucoup de gens cela signifie, s’ils travaillent, être en déficit, les employeurs ne semblent pas voir que personne va travailler à perte
- les entreprises n’embauchent plus les débutants, et le problème, c’est que les débutants ne peuvent plus devenir "expérimentés"...
- le taux de marge des entreprises n’a jamais été aussi élevé, preuvent que les salaires sont trop bas
- il y a une profonde injustice Fiscale: en France toutes les PME paient plus d’impôts que Total... Qui n’a rien payé ces dernières années, RIEN. ZERO IMPOT. Si si. Et j’ai des doutes que cela soit différent en Belgique.
- Pareil pour la population, l’impot qui rapporte le plus en France, c’est la TVA, payé également par tout. Sauf que les riches paient que dalle en réalité, par rapport à leurs moyens.
()
J’ai fait mes études en hôtellerie, puis est venu le stage...
"Merci mais non merci, j’aimerais avoir une vie" Résume plutôt bien
()
Dans ma boîte, le personnel est embauché mais trop souvent absent, vrais malades, faux malades, difficile à dire et surtout à prouver alors ils engagent en permanence, paient la grosse enveloppe de la médecine du travail qui au final ne sert pas à grand chose.
()
Mon fils a travaillé comme serveur. Pas d'horaire fixe, tu ne le connais que la veille, tu prends ta pause quand il n'y a personne. Tu ne sais pas quand tu arrêtes. Tu manges gratos, mais ce qu'on te donne, des saucisses herta sans sauce et si tu veux un dessert, tu dois cracher... oui, c'est de l'exploitation. A tel point que cela l'a poussé ou prolonger ses études pour ne pas finir dans un resto.
()
J’ai travaillé en hôtellerie de luxe 12 ans et ai seulement arrêté car j’ai été débauché par un client - car j’ai adoré mes 12 ans de job dans les hôtels.

Je pense en effet comme Yvette que c’est devenu un métier difficile et donc de vocation.
Ceux qui bossent (et restent) dans l’Horeca ce sont des passionnés - et même depuis Covid, les passionnés sont en voie de disparition !

Je pense que pendant longtemps il y a des abus et donc on en a payé le prix depuis.

Mais c’est vraiment un milieu qui te permets de voyager, gagner des sous et être logé - moi je me suis fait des ronds et des sacrés voyages grâce à l’Horeca en grandissant.

Les dernières trois ans dans le même hôtel c’était le pied avec une super équipe et des super clients. Ça me manque tous les jours !

Donc je pense qu’il faut faire attention à ne pas généraliser :)
(Vous n'avez pas (encore) les droit necessaire pour répondre à cette article)
© 2003-2022 [paranoïaque] - Réseau social discret -